DUPLEX par Constance Guisset

Un oiseau et un poisson ne sont en général pas faits pour s’entendre. Mais la designer Constance Guisset ne voit pas les choses de cette façon et présente son projet DUPLEX lors des Designer’s Days 2010 chez Specimen Editions

DUPLEX par Constance Guisset

Cet O.V.N.I a été notre coup de coeur lors de notre parcours parisien des Designer’s Days.

DUPLEX est une réponse fonctionnelle à l’équation bohème posée par Juliette Gréco en 66 : une cage surmontée d’un aquarium, destinée à favoriser une rencontre visuelle entre un poisson et un oiseau. L’aquarium, dont la base est composée d’une cloche, crée une bulle d’air dans laquelle l’oiseau peut se déplacer et voler à la même hauteur que le poisson.

Un objet hybride qui inverse les réalités pour réconcilier les contraires et placer ces habitants de l’air et de l’eau dans une situation inédite d’explorateurs mutuels.

DUPLEX par Constance Guisset

DUPLEX par Constance Guisset

Constance Guisset qui a d’ailleurs gagné le prix AUDI lors de ces Designer’s Days 2010, et qui continue son ascension après avoir été élue créatrice de l’année lors de la dernière édition de Maison & Objet… Bientôt une interview sur le Blog Deco-Design ???

DUPLEX par Constance Guisset

DUPLEX par Constance Guisset

DUPLEX nous a été présenté durant l’exposition Prospectives O10 par Specimen Editions. On y a découvert une sélection pointue de productions à la frontière entre l’oeuvre d’art et le produit industriel, en séries limitées.

La démarche de Spécimen Editions consiste à donner l’opportunité à une génération de designers émergents de s’affranchir des contraintes liées à la production industrielle et ainsi de réaliser des projets plus personnels, poétiques et hors du commun…

DUPLEX par Constance Guisset

DESIGNER’S DAYS 2010 - Pleyel

http://www.constanceguisset.com/

http://www.specimen-editions.fr/

————

Jo Yana

Comments

0

  • Ornella

    So poetic, originale, j’adore !

    Répondre
  • clo

    très original! i like:-)

    Répondre
  • Prof Z

    …. et anthropomorphique ?

    Répondre
  • Prof Z

    … heureusement en édition limitée à 8 exemplaires .. mais pas pour tous les specimens de poissons et d’oiseaux. Que connaissons nous du psychisme et de l’habitat animal? Un bon jardinier sait que les plantes ne “s’entendent” pas entre elles, alors le voisinage d’ animaux doit être d’une aussi grande complexité…

    Répondre
  • Prof Z

    “Un objet hybride qui inverse les réalités pour réconcilier les contraires et placer ces habitants de l’air et de l’eau dans une situation inédite d’explorateurs mutuels.”
    Je suis ébloui par cette phrase de “storytelling” ou de presentation à la fin du texte de specimen éditions….et reprise par Jo Yana….
    C’est brillant mais je me dis souvent en lisant les designers ( ou les rédacteurs de tout poil qui tournent autour du design comme une volées de moineaux) nous racontent il une histoire pour “noyer le poisson” ou explique- il- son projet pour nous éclairer ou simplement le justifie-t-il face aux doutes des minimalistes, des fonctionnalistes, des essentialistes du design?
    Ou selon la formule starckienne le design est-il un lanceur de conversation?

    Répondre
  • Prof Z

    Il y a beaucoup (de plus en plus en raison de la crise) de designers qui construisent leur territoire de design ( qui est proche du territoire de marque ) autour de la poètique du design plus rarement sur la poétique de l’hybridation. Au sommet de la notoriété mondiale de ce qu’on appelle l’art design, les frères Humberto et Fernando Campana, qui selon Françoise Salmon, fuient la ” pasteurisation du design ” Ils séduisent ainsi les collectionneurs et les marques pour des projets spéciaux souvent très spéciaux qui quelquefois les éloignent du grand public….Florence Guisset a choisi la stratégie mixte entre poubelle industrielle et aquarium à oiseau, cage à poisson en série limitée….pas un simple détournement ( trop simple?) car Florence multidiplômée grande ecole de commerce et grande ecole de design est très intelligente…
    Voir la fish cage du jeune designer brésilien Rafael Morgan (édité en Angleterre, en Hollande etc)
    http://www.rafaelmorgan.com/2007/10/fish-cage.html

    Répondre
  • Prof Z

    Voir aussi Dame Belette Dame Belette est un mirage qui évolue sans cesse : créatrice de micro univers, sculptrice de papier, enfileuse de perles, brodeuse de fil… autant de facettes que de talents

    http://www.designfromparis.com/dfp-cage-a-poissons,23.html

    Répondre
  • sbline

    Une idée très originale. Est-ce un véritable oiseau. Alors comment respire t’il et se nourrit t’il. 1000 excuses si cette questions est jugée id…
    Bonne Soirée

    Répondre
  • Prof Z

    Ce projet est parfaitement éclairé par cette phrase de Constance Guisset“Je m’intéresse au mouvement, à l’illusion, à la surprise. Ce qui m’intéresse profondément, c’est une forme de décrochement, une évasion, un moment hors de soi“.
    Pour revenir au rapport entre animaux entre eux, ils ne sont jamais solitaires; les espèces se rencontrent, s’affrontent et sont solidaires d’une façon ou d’une autre.
    Est ce qu’un jeune designer même de 2 grandes écoles ( l’ensci, l’essec) peut ordonner, organiser un rapport entre 2 espèces vivantes pour créer un mouvement, une l’illusion, une surprise pour une 3 ème espèce: l’homme?
    Et pourtant : elle est pile poil dans une tendance: la fusion du naturel et de l’artificiel chez l’urbain. Mais je ne rejoins pas Li Ekelkoort qui dit qu’ainsi l’urbain s’humanise.
    Le designer se dit souvent créateur et on surnome le plus grand d’entre eux, Dieu. Un autre dit Karim Rashid “Je veux changer le monde ” et il inonde le monde de produits en plastique qui pollue la nature et le monde. Est cela l’essence du design?

    Répondre
  • Prof Z

    @Fleur Deco
    Ton pseudo me fais penser à Lehanneur , un autre ex ensci qui met des plantes sous des casques en pirex donc qui fait selon la formule d’Edwards, le co designer scientifique de Harvard, de l’électromenager, une sorte d’ aspirateur Dyson pour plantes, si j’ai bien compris son propos. En tout cas Edwards veut être le Dyson du futur…
    La photo de Felipe Ribon, un autre brillant designer de l’ensci illustre bien le thème de la solitude urbaine face à des compagnons domestiques dont on regarde les mouvements comme un mobiles de Calder ou un jouet d’enfants…. Le design n’est il qu’un jeu? Design regressif? Ce design est il de l’art ? Art Design? Si Secimen edittions le presentait à Miami Basel on le saurait ?

    http://www.quartier-maison.fr/wp-content/uploads/2010/06/constance-guisset.jpg

    Répondre
  • Prof Z

    Si cela avait été un design d’animation de vitrine pour une semaine, j’aurais écris c’est presqu’au niveau du maître du design de vitrine et d’installation le japonais TOKUJIN YOSHIOKA qui lui sublime un produit, une marque tout en restant lui-même….
    TOKUJIN exprime avec d’autres comme les Campana, l’essence du design et non la substance du design,(formule de Patrick Jouin au centre Pompidou ), la difference est infime. elle est dans l’épaisseur du trait, dans le trop de matière et dans la clarté lumineuse du dessein et non dans l’eblouissement par l’image immédiate. Comme c’est une édition limité, je me dis, c’est un moindre mal…..

    Répondre
  • Prof Z

    Pour vous détendreet bien voilà le petit Prof Z vous emmène au collège de France et vous propose une petite minute philosophique avec le grand professeur Alain Berthoz en toute simplexité
    http://lababole.com/babole-blog/?p=1153

    Répondre
  • Prof Z

    Si vous passez ce projet à la grille d’évaluation de Don normann derrière celui de Starck, mle presse citron vous verrez que pour ce prof, c’est sans doute bon (projet table ping pong poisson)
    http://www.ted.com/talks/lang/fre_fr/don_norman_on_design_and_emotion.html

    Répondre
  • Prof Z

    finalement en considerant ensemble ses 3 projets de diplôme, Constance Guisset a tissé une toile à prospects,clients,une palette large d’intervention, un territoire de designer singulier qui ne pouvait la conduire vers une grande stratégie éditoriale italienne mais vers des micro editeurs ou des galeries et vers un autre projet industriel en collaboration vers un futur l’ecologique …Après la stratégie risquée(?) du techno design du bien être de Lehanneur, en voila une autre. La strategie en design , c’est pas des copycats

    Répondre
  • Prof Z

    C’est Marti Guixé qui m’ apporte la reponse car aujourd’hui rien ne sert vraiment de chercher un grand éditeur, le volume importe peu….dans une société de l’attention et des blogs : “Les objets sont devenus des outils de la perception de notre réalité quotidienne, et aussi pour communiquer non seulement avec des objets, mais aussi avec d’autres personnes à travers ces objets.”.

    Répondre
  • Prof Z

    Hier j’ai écouté Bernard Stiegler en podcasts audio il disait que l’homme était la seule espèce capable de sortir de son milieu et de le regarder… Je pourrais ajouter cette remarque au sujet de Constance Guisset, un sujet de deco design biz…
    Si tu lis en entier la page de wikipedia sur le Cuculus canorus, tu comprendras peut être certaines choses sur l’homme…Laurent Baffie est un expert dans ce domaine. L’habit médiatique ne fait pas le moine(au). Drôle d’oiseau? C’est la méconnaissance de chaque espèce qui conduit à se croire supérieur et surtout à croire qu’il y a des grandes écoles qui vous permettent d’être de grands designers, de grands marketeurs, de grands hommes….

    Répondre
  • peintre contemporain

    Dans l’aquarium au poisson rouge, je verrai bien un chat pétrifié 😉

    Répondre

Something to Say?

Your email address will not be published.