INDISCIPLINE par Quentin DE COSTER

Entre Art et Design, INDISCIPLINE est une collection de porcelaines signée par le designer belge Quentin De Coster – qui nous propose ici des objets uniques mais originaires du même moule…

INDISCIPLINE par Quentin DE COSTER

L’idée de cette collection INDISCIPLINE nous a tout de suite séduite chez Deco-Design… En effet chacune des pièces est unique, mais originaires à la base d’un même moule.

Le designer Quentin De Coster nous confie d’ailleurs que ces céramiques ne sont pas des fonctionnalités prédéfinis. Elles sont délibérément déformées tout de démouler et fortuite lors de la cuisson, afin de soulever les questions sur l’utilité de l’objet, l’influence d’un style de production et les limites de l’industrie…

INDISCIPLINE par Quentin DE COSTER

À l’instar de la personnalité, ces porcelaines sont la réunion d’un moule prédéfini, l’action volontaire et … La chance.

INDISCIPLINE par Quentin DE COSTER

INDISCIPLINE par Quentin DE COSTER

English Version : INDISCIPLINE is a series of porcelain objects which results from the materialization of questions about the boundaries between design and art. Each and everyone unique but originating from the same mould, these ceramics are not functionality-predefined. Deliberately deformed while unmoulding and fortuitous when cooking, this production questions about the usefulness of the object, the influence of a style of production and the limits of the industry. Not unlike personality, these porcelains are the meeting of a predefined mould, voluntary action and…chance.

INDISCIPLINE par Quentin DE COSTER

INDISCIPLINE par Quentin DE COSTER

INDISCIPLINE par Quentin DE COSTER

Projet : INDISCIPLINE
Designer : © Quentin de Coster
Matériau : porcelaine
Date : 2010
Photo : © Christophe Sépulchre

+ d’infos sur Quentin DE COSTER

————

Jo Yana

Comments

0

  • Hinomura

    J’adore l’idée ! Et le design est simple mais efficace…

    Répondre
  • mk

    Simple en effet, et du coup peut-être banal…

    Répondre
  • Prof Z

    Le storyteling ne sauve pas en général un projet aléatoire d’une certaine banalité , du déjà vu, déjà fait…. A Eindhoven, ce projet n’aurait pas passé la première ligne de critiques et d’auto critiques de projets….

    Répondre
  • Matti

    Storyteling ou pas, j’aime beaucoup la pureté du projet 🙂

    Répondre
  • Prof Z

    Je m’oppose à beaucoup de jeunes designers du petit monde du design d’objets qui croient qu’il faut mettre sous un projet un texte avec par exemple mutation, fortuit, aléatoire,souleve les questions sur l’utilité de l’objet, depasse les limites de l’industrie… Ils oublient que la communication de l’image précède et domine l’explication et que même si celle ci est brillante, voire originale, un designer n’est ni un scénariste, ni un écrivain, ni un philosophe mais un producteur de matérialité…et qu’il ne sera JAMAIS Sloterdijk ou Stiegler…

    Répondre
  • Prof Z

    Quand j’écris “A Eindhoven, ce projet n’aurait pas passé la première ligne de critiques et d’auto critiques de projets…” je fais reference à une methodologie specifique à Eiundhoven
    C’est aussi le cas d’ailleurs dans un blog influent comme Dezeen car ici le volume de nombre de visiteurs réduit à néant le petit cercle des amis qui encensent en dépit du bon sens…
    Un ami chanteur qui invitait une claque en a pris une, de même que des amis écrivains, politiques…et designers…
    Un grand éditeur italien qui m’a fait interdire d’un blog a du retirer du marché 1 an après Milan son projet d’une star du design….

    Répondre
  • Julie

    J’ai trouvé ces céramiques originales au premier coup d’oeil. Les lignes sont superbes.

    Répondre
  • Prof Z

    “Névrose obsessionnelle” ? comme disait gui un commentateur sur un autre sujet de masques africains ? J’y ai vu des balles usagées…..et là je dis bravo c’est une réponse “Le design est mort” !!!!
    PS : hommage post mortem à mon ami designer new yorkais Wong qui vient de se suicider après avoir fait des balles en or et des roses avec mu materiau de gilets pare balles (exposées au Moma)

    Répondre
  • Alice

    Très intéressant ce projet. En effet il semble pointer volontairement du doigt le fait qu’aujourd’hui les frontières entre art et design se confondent.

    Répondre
  • Prof Z

    Le fait d’être confronté à un designer ou à un critique qui n’a pas la même vision, le même regard que moi m’intéresse autant que celui qui a la même vision, le même regard que moi… comme en philosophie, en art, en design le débat est essentiel et s’ajoute à l’objet…

    Répondre
  • Pierre

    Prof Z, vous semblez en effet être en discussion avec vous même sur ce coup. Il est vrai qu’aujourd’hui on assiste a une évolution/révolution du design. Même si déformer la porcelaine n’est pas nouveau d’hier, le résultat est intéressant. De plus, j’apprécie le fait que Quentin de Coster définisse sa production “sans utilité prédéfinie” au lieu de lui attribuer la fonction vase qui est en général “bateau”. Cependant, je ne vous rejoins pas quand vous dites que le designer n’est pas philosophe. Je pense que pour créer des œuvres cohérentes, un artiste doit les imprégner de critères personnels.

    Répondre
  • rothring

    Premier pas en ceramique, ou plutot en porcelaine.
    Ce type de projet est classique, j’en ai d’ailleurs fait l’experience moi meme, voir pot d’eau, mais la son discourt ne se pose pas sur la cuisson, mais les etapes de demoulages, et cuisson. Et la forme et bien fade a mon gout pour un vase leger.
    Je prefere nettement un autre belge, plus fin.
    http://www.pietstockmans.com/
    La a la limite de l’art et du design, considere d’ailleurs pas le petit monde des ceramistes comme un artiste.

    Prof Z, je ne vous suis plus la, (ref BED)

    Répondre
  • Sophie

    Nice post ! Simple, fresh and fun.

    Répondre
  • Prof Z

    “NO DISCIPLE” de Ron Arad est sans doute la source du nom INDISCIPLINE…mais les projets de Ron ont une forme bien définie, une fonction bien definie… C’est pourquoi je pense que c’est du Eindhoven affadi, plus commercial et moins identitaire…comme certains projets de designers français qui n’ont pas compris le design conceptuel…. Eindhoven ne peut se faire qu’à Eindhoven même s’il y des inflitrations partout dans le monde…

    Répondre
  • rothring

    @ Mr Zuy
    Je ne voit pas en quoi Pieke Bergmans est en confrontation avec ce projet de Quentin De Coster.
    Hormis le cote affale, mais la finalite, de l’un artistique voir meme juste esthetique, et de l’autre, ici, esthetiquo formel.
    La perfomance de Pieke a donne naissance a ces lampes, merci d’avoir mit le lien post d’avant, mais ne somme nous pas trop dans un champ elitiste du design, apres avoir travaille avec un design de collectivite Vitra, devenue design de loft (pour le colectivite de Vitra.

    Semaine derniere, j’ai dejeuner au Mc D, sur des chaises Eames en goutant un burger au pain complet, moins bon qu’a Berlin.

    Le design d’Eindhoven n’etait-il pas a la base un design eco sensible, qui tent a devenir un design eco(nomico) artistique?
    Qu’en est-il du RCA? Devient-il eco durable?

    HS
    http://news.cnet.com/i/tim//2010/03/17/foldable_plug.jpg

    Répondre
  • rothring

    Ou l’on parle de story teeling ou de formel?
    Le design hollandais peut etre pris de plusieur angle.

    http://www.apartmenttherapy.com/sf/hot-or-not/hot-or-not-chair-by-maarten-baas-047713

    L’arche de noe?!
    Mon esprit s’embrouille…

    Répondre
  • Prof Z

    La forme immédiate domine toujours. Nous sommes des regardeurs mais aussi la composition de l’image ou/et mise en scène…
    3 secondes et notre cerveau comme un rayon laser compare avec d’autres formes même enfouie dans notre mémoire prehistorique…
    Puis il y l’histoire racontée autour du produit….mais souvent suivant le mode de representation, il y a le titre de journaliste, de redacteur de relation presse qui nous oriente… Dans tout cet ensemble , il y a des leurres… C’est le travail d’un l’amateur éclairé de donner un commentaire éclairant, c’est ce que je tente de faire en live, sans le filet de la multirelecture …

    Répondre
  • khristine

    Quel beau travail!

    Répondre
  • Prof Z

    Je suis à genou. je suis une métaphore importante pour vous dans la vie. Je représente le pouvoir de votre volonté.
    http://www.core77.com/blog/object_culture/mixkos_latest_joint_venture_10903.asp

    Répondre
  • Alex

    Un petit air de déjà vu non? C’est juste des tubes réchauffés, dans tous les sens du terme !

    Répondre
  • Oli

    Awesome! I love the projects of this artist.

    Répondre
  • Prof Z

    @Alex ,bravo la création peut commencer par un jeu de mots ( technique Man ray) ou une citation …. de Starck(technique 5, 5 designers à partir de “le design c’est des cadeaux de noël”, Philippe Starck)….
    Ce qui m’a fait penser aux balles (de chasseurs) c’est un vase est un cimetière à fleurs ( Philippe Starck)

    Répondre
  • Prof Z

    @rothring
    Le matin je vais dans ma cuisine: je regarde un Zao Wou Ki, je plane, cela me transporte dans l’encre de Chine mais je suis dépassé…
    « Il faut être déchiré par quelque chose qui nous dépasse pour penser » Peter Sloterdijk
    Quand je vois les mutations de Pieke Bergmans, cela me depasse…
    Je convoque Umberto Ecco pour comrendre:
    “Personnellement, devant une œuvre , j’ai deux attitudes. Soit je me concentre pour la comprendre, soit elle me stimule, m’aide à penser par moi-même tout en me détachant d’elle. C’est pourquoi je ne vais plus écouter Bach en concert mais je le joue à la flûte à bec : cela m’oblige à me fixer sur sa musique. La relation qui s’instaure entre une œuvre et celui qui la regarde se construit autour de la compréhension.”
    Ici, on est pas dans l’inacessible qui inhibe mais au contraire devant une oeuvre que beaucoup peuvent dépasser…
    Umberto Ecco parle de la figure de l’amateur,celui qui pratique pour comprendre l’oeuvre, celui du XVIII ème que le capitalisme industriel a presque tué et qui réapparait aujourd’hui avec la société de contribution, la nouvelle société post industrielle annoncée par Bernard Stiegler ( voir les audio video sur le site ars industrialis)…. Avec le frittage de poudre, la stéreolithographie, les scénarios d’objets préecris avec lequel le client peu composer par de nombreux designers de l’ensci, de Eindhoven et de RCA,ce projet qui n’est que formes indefinis, su’indiscipline est une transition entre les les objets definis et les objets infinis …

    Répondre
  • Prof Z

    François Brument dans “In-Flexions, Non-Standard Design” (Lift09 France FR) va vous expliquer cela en video… Il est designer et prof de design à Saint Etienne . Son travail a été validé par le VIA à Paris et (suprême validation?) par le MOMA à New York…

    http://www.mefeedia.com/watch/27891882

    Répondre
  • Prof Z

    Un designer indépendant est représentant de son je et de son jeu dans le cadre d’une discipline qui obéit à des règles complexes et du je et du jeu des autres…ce qui limite sa liberté à ce que Sartre désigne comme l’enfer et Starck, les « professionnels de la profession »…
    Ce commentaire est un copie coller d’un texte avant modération dans un petit blog de petit journaliste qui voudrait m’imposer des règles de petit journaliste pour un commentaire dans un blog , c’est à dire ne pas déplaire à son chef ( son rédacteur en chef) et à leurs 2 vrais chefs les lecteurs du support et les financeurs de ce support de pub … Ma discipline c’est la No discipline ce qui veut dire la non spécialisation et l’indiscipline créative et critique…

    Répondre
  • Prof Z

    J’ai peut être été un peu dur avec ce projet et ce designer mais nous sommes dans une période d’entre deux : entre le produit fini et le produit infini…. et que ce projet est aussi entre deux marchés , celui de l’art design et celui du design. C’est peut être sa force. C’est aussi sa faiblesse. Etre un suiveur dans un marché étroit, sur un produit secondaire d’Hella Jungerius pour vitra , son bureau d’enfant ou ici face aux stars de eindhoven ou de l’ensci…C’est comme on refaisait la truelle à gateau de Starck pour Alessi… Dead end?

    Répondre
  • Alice

    Prof Z, autant je vous rejoins dans certaines critiques, ici je ne vous suis pas. Je pense que le projet de ce designer n’a rien à envier au monde fermé d’Eindhoven. Ça n’est pas parce qu’on joue sur la limite art/design que l’on fait automatiquement du droogdesign. Comme vous le dites, nous sommes dans une période d’entre deux. Le design de Loewy est déjà loin et aujourd’hui on s’aperçoit que beaucoup de designers ont de plus en plus tendance à créer en série limitée voir en pièce unique. Je considérerais plutôt ce projet comme un regard contemporain voir cynique sur “l’aujourd’hui” du design.

    Répondre
  • Prof Z

    @Alice : mon propos n’est peut être pas clair: nous sommes dans une période d’entre deux : entre le produit fini que nous commaissons et le futur: le produit infini du prototypage 3D , de la steréolithographie, de l’imprimante 3D…du nouveau monde industriel…et là on retrouve de dizaine de designers… surtout pour MGX en Belgique …donc entre Eindhoven et Paris…

    Répondre
  • Prof Z

    Le design infini en robe blanche….
    Il n’y a pas meilleur pédagogue que Patrick Jouin pour expliquer cette technologie pour laquelle, il s’est placé en pôle position par une realitation iconique ..: cette nouvelle technologie dit Patrick Jouin permet de faire ce qui ne se faisait pas avant : ici un tabouret pliant…. vendu par des galeries. C’est un paradoxe pour l’assise démocratique par excellence…mais bon il est validée par le Moma.
    http://www.youtube.com/watch?v=OKuHdNUwEqc

    Répondre
  • Prof Z

    Drôle de métier que celui de designer, si s’en est un, qui se défini presque par ce qu’il n’est pas et qui se laisse envahir par ceux qui ne le sont pas….

    Répondre
  • Prof Z

    Alexandre Cocco de la revue du design pose une question pertinente vaut-il mieux rêver d’objets exceptionnels ou avoir chez soi des objets satisfaisants ?Ce texte est un résumé d’un article publié dans le magazine d’A n°179.
    J’ai donc mis “objets exceptionnels” “objets satisfaisants” dans google 2 occurrences: cela pose question…

    Répondre
  • Prof Z

    Marie, ds Reflex dce m’apporte un élément essentiel car ce projet ne me parlait pas vraiment en raison de la confusion de sa communication…( titre Indiscipline derivé de No discipline de Ron Arad, resumé , trop de photos)….
    Comme c’est un dialogue entre objets, c’est donc de l’anthropomorphisme, technique dont le champ , dont le chant est bien clair … UN duo reste commercialement viable… alors qu’une serie de X objets indefinis…on va ds le mur
    Voyons Wikipedia … en français…
    L’anthropomorphisme est l’attribution de caractéristiques comportementales ou morphologiques humaines à d’autres formes de vie, à des objets, voire à des idées.On parle d’« Illusion anthropomorphique » ou plus justement « anthropocentrique » :
    lorsqu’une observation est restreinte au point de vue humain, comme dans le cas du géocentrisme (opposé à l’héliocentrisme) : vu depuis la Terre, c’est le Soleil qui se déplace autour de notre planète et non le contraire ;
    lorsque l’on applique une « grille de lecture » humaine aux comportements animaux : « le lion, roi des animaux ».
    L’anthropomorphisme est parfois utilisé pour parler des humains, comme c’est le cas dans les fables d’Ésope ou de Jean de la Fontaine, dans de nombreux dessins animés de Walt Disney, etc. En leur prêtant des physionomies animales, l’auteur est dispensé de s’attarder sur le caractère de ses personnages. Ainsi le renard sera fourbe et malicieux, la souris modeste, le rat opportuniste, le lion majestueux, la louve fidèle et brave, etc. L’anthropomorphisme est très utilisé en bande dessinée et en dessin animé car il permet au dessinateur de différencier ses personnages physiquement tout en leur conférant des psychologies très typées. (Dans ce cas, « zoomorphisme » et « anthropomorphisme » sont une seule chose : l’animal sert à parler de l’humain, et une forme d’humanité est attribuée à des animaux.

    Répondre
  • Prof Z

    La première photo me fait penser à la tasse froissé du ceramiciste Rob Brandt , un best seller depuis 1975.
    http://www.questodesign.com/shop/proddetail.php?prod=deukbeker_goods&cat=208

    Répondre
  • Prof Z

    Envoyez moi vos grand desseins comme le fond certains milanais, venitiens, lausannois, bruxellois avant le massacre des snippers des blogs influents et des editeurs, on verra si vous être un grand hauteur (brillante ortho du Prof A qui voit tout de son statut, de son piedestal comme une statue,comme de l’art)
    Mon record de posts… Celui qui ne comprend pas mon dessein est un con…
    http://revuedesign.wordpress.c…..le-design/

    Répondre
  • Prof A

    Cher Prof Z, votre génie, bien que virtuel soit il (donc ne soit pas) me pardonnera ma faute de frappe, quoi qu’intéressante soit elle. Notez qu’avant de critiquer autrui, vous feriez bien de vous relire aussi car en plus d’être lassant vous commettez beaucoup plus de fautes que moi (cela doit être du à votre Z, dernier de la classe, incompris de tous qui transforme sa frustration en vomi intellectuel). Je suis navré que vous transformiez la blogosphère artistique française en un champ de bataille alors qu’elle devrait être un lieu d’échange serein. Le problème voyez-vous, c’est que tous les lecteurs de blogs sont obligés de subir vos commentaires sans rien avoir demandé à la recherche des commentaires des autres lecteurs. Dans une école, on vous aurait évité ou rejeté, vous seriez l’enfant esseulé du fond de la court. Ici cela n’est pas envisageable.
    Alors si vous voulez continuer votre cinéma, créez votre propre site en espérant ne pas voir un clown virtuel comme vous venir le bombarder.
    Par A+B, vous qui aimez les lettres, il est aisé de prouver que vous êtes déguisé.
    Si personnage important du design français vous étiez, monopolisé par votre métier vous seriez.
    Finalement à défaut de gonfler tout le monde avec votre verbe interminable, gonflez plutôt un gros ballon pour vous envoler vers d’autres horizons qui, nous l’espérons, apporteront un peu de réconfort à la solitude qui semble habiter votre corps.

    En espérant que vous nous enverrez une belle lettre timbrée à la place d’un commentaire timbré, je vous souhaite Mr. Z, une excellente soirée,

    Prof A

    ps: je copie-colle ce commentaire au nom des 90% de lecteurs agacés. Merci de ne pas le modifier.

    Répondre
  • Prof Z

    Prof A
    Vous devez vivre hors du monde dans une de ses sphères dont parle le philosophe allemand Peter Sloterdijk , une sphère feutrée entre Le Monde, votre monde, vos cours , pas dans la grande sphère de la mondialisation brûlante qui n’est que bataille économique , saccage social , mépris culturel , bombardement de pub , manipulation permanente des démocraties et des esprits…Pour vous la vie, l’art, le design doivent être raisonnables. Or ils ne sont que bataille, et donc logiquement resistance… Je suis donc à la fois acteur et résistant mais pas dans votre petit jeu de fonctionnaire. Je porte sur notre époque un regard calé ( quelquefois trop mais c’est celui de l’exigence) et décalé ( quelquefois trop mais il faut bien prendre ses distances avec son enveloppe et son milieu). Les objets, le design ne m’intéressent que parce qu’ils ne sont pas encore nés, parce qu’ils sont en gestation dans la tête des panseurs ou des penseurs du design de demain mal formés, déformés même par vos écoles archaïques dépassées par les anglais, les suisses, les hollandais, les allemands, les japonais etc La liste est trop longue. Tous ceux qui peuvent porter un espoir de Renaissance pour l’humanité m’intéressent, pas les planqués , bien au chaud derrière leur statut (e) en attendant la retraite de fonctionnaires de la pensée sans audace, sans idée, juste celle de continuer ainsi Ad vitam æternam comme des “cables vivants”

    Répondre
  • Prof Z

    quentin-de-coster a les defauts de la jeunesse… Son design recadré, reformaté dans une enveloppe marketing communication management d’éditeur serait tout a fait viable. Mais était donné la compétition mondiale,la guerre des objets, il va falloir revoir beaucoup de choses et faire dialoguer ses vases, et rendre ce bureau acceptable, désirable pour les parents et pour les enfants… vaste chantier…

    Répondre
  • Prof Z

    Contexte Quentin de Coster est un jeune étudiant de Saint-Luc de 2 ème année en Belgique. Ces projets sont donc des projets prometteurs de debutants de 1 et 2 ème année …

    Répondre
  • Prof Z

    Candyves dit dans le blog reflex deco de Florence Deau
    le 24 juillet 2010 à 11 h 46 min

    @ Prof Z: j’adore quand tu passe d’une conversation avec la directrice du Moma, à une promo pour des lampes à led chez Lidl.

    @ Profs J – A – L – O … X : vous pouvez intervenir sur les sujets pour influencer, bonifier, réorienter le débat à votre guise.

    Répondre
  • Prof Z

    FAUX DEBAT FAUX PROCES
    Assis sur le sable, je vous conseille de regarder ce faux procès contre la Chairless de l’architecte Alejandro Aravena édité par Vitra…. ( une pièce à 3 personnages : un designer chilien, un editeur suisse et une experte anglaise ex dudesig museum ) qui vous montre en creux que nous sommes souvent une île de non débat, de faux debat, de procès d’intention….et pourtant nous nous critiquons beaucoup … Abitare Talks 2010: Design Trial Chairelss Vitra – Alejandro Aravena http://www.youtube.com/watch?v=rHqT4Gs8-uc

    Répondre

Something to Say?

Your email address will not be published.