KOISHI by Naoto FUKASAWA (limited edition)

Le célèbre pouf KOISHI du designer Naoto Fukasawa se pare d’un nouveau colorie argenté, en édition limitée pour les 10 ans de Made in design

ATTENTION COLLECTOR !!!

Découvrez le célèbre pouf KOISHI de Naoto Fukasawa limited edition argent… Cette version glamour et ultra chic est un modèle exclusif voué à devenir culte : dépêchez-vous car il n’y en aura malheureusement pas pour tout le monde car limité à 25 exemplaires seulement !!!

Naoto Fukasawa est un poète du minimalisme fonctionnel. Avec KOISHI, il reprend le thème du galet surdimensionné qu’il avait déjà abordé avec le pouf ISHI. KOISHI est un meuble-sculpture insolite et chargé de poésie. Réalisé en fibre de verre, il est ultra fonctionnel : on peut s’y asseoir, s’en servir de table basse… On apprécie les belles proportions de cette forme organique et la douceur des lignes courbes. La brillance et le velouté du matériau sollicitent autant l’oeil que la main.

http://www.naotofukasawa.com/

Disponible chez notre partenaire MADE IN DESIGN

joyana

Jo Yana

Jo Yana est le créateur et rédacteur en chef des sites DECO-DESIGN. Passionné de Design, Mode, Photo, Luxe, Lifestyle, Musique,
mais avant tout Blogueur ! Le plaisir de partager l’anime et a comme devise « POUR L’AMOUR DU BEAU ». Retrouvez le aussi sur son blog personnel – https://joyana.fr

Comments

0

  • Hinomura

    Il est classe en gris, mais je préfère le blanc laqué 😉

    Répondre
  • Prof Z

    Cela me fait penser à sa baignoire tout en rondeur en corian…
    Très classe le corian?
    C’est un galet comme sait en faire Smarin Design, Stéphanie Marin, à Nice dans d’autres matières…
    Naoto est le premier ou proche du premier de la classe des designers de classe internationale… mais là je reste un peu sur ma faim de bon, de beau, de juste…et peut être déformé par spectaculaire de salon à milan et ailleurs…

    PS: Il faut être japonais ayant vecu aux USA comme Fuka donc étranger en France et français à l’étranger comme disait Man Ray pour voir notre urbaine parisienne … Facile? Non?
    http://www.bernardchauveau-editeur.com/fiche.php?PHPSESSID=ea7ca7136171a2de7aca22f0830e14b2&pg_code=103

    Répondre
  • Fleur

    Bonjour, on doit être trop bien dedans! 🙂 Bonne journée! 🙂

    Répondre
  • Prof Z

    Sans jeter des pierres à Naoto, pour moi le designer artiste coréen Choi Byung Hoon sort du lot ( il a été exposé à la galerie downtown à Paris)

    http://www.designboom.com/tools/WPro/images/12c/bh1.jpg Choi Byung Hoon downtown

    Répondre
  • Prof Z

    Voir le texte et les images d’ALICE RAWSTHORN, grande experte en design, c’est un caviar textuel éclairant…
    http://www.nytimes.com/indexes/2008/03/16/style/t/index.html#pagewanted=0&pageName=16profilew&

    Répondre
  • Prof Z

    Cet objet aurait-il pu être dessiné par Karim RASHID… dont le chef du studio don le bras droit est japonais?
    «Être entouré par la culture américaine qui m’a vraiment fait réfléchir à la culture japonaise et son sens de la beauté, pas du Japon d’aujourd’hui, mais du Japon qui est sur le point d’être oublié», Naoto FUKASAWA
    « Il faut donc être étranger ailleurs et étranger en France » Man RAY.

    Répondre
  • Prof Z

    Si cette typologie de produit est intéressante puiqu’elle est hybride table et pouf,il n’en demeure pas moins que ce projet n’est pas vraiment singulier même s’il peut s’inscrire dans la grille d’évaluation de Fukasawa , dans son territoire et son vocabulaire…

    Répondre
  • Prof Z

    Alors que je place Naoto Fukasawa dans mon pantheon personnel du design . Je me pose la question suivante: la TABLE BELUGA , une Création Jean-Marie GUIGUES est elle a la fois table et siège?
    Même materau ? Dimensions différentes? Aspect? Finition? Faite en France? A voir…

    Répondre
  • Alice

    Mwai… on a déjà vu Naoto en meilleure forme que ça.

    Répondre
  • Prof Z

    Alice July
    Facile de lancer des pierre ou des galets à la fois pour le designer et le regardeur.. .
    Je m’interroge sur cette oeuvre parisienne de FUKasawa
    http://www.bernardchauveau-editeur.com/fiche.php?PHPSESSID=ea7ca7136171a2de7aca22f0830e14b2&pg_code=103

    Répondre
  • Prof Z

    Comme écrit Fabio Novembre dans son excellent blog ionoi.it (il a une image comme son ami Ora Ito très diferente de Naoto)
    » Les gens et les choses naissent d’autres personnes et d’autres choses.Chercher les connexions – souvent non planifiées et non déclarés – contribue à ouvrir la voie à une approche de la connaissance inclusive et transversale. L’histoire ne se déroule pas dans des compartiments séparés, mais est à la fois cause et effet. »

    Peter Sloterdijk un immense philosophe et essayiste allemand, professeur de philosophie et d’esthétique à l’école des beaux arts de Karlsruhe, le dit plus simplement « Nous prenons tous des pierres dans la même carrière »….ce qui nous ramène au sujet,à l’objet…

    Répondre
  • Prof Z

    Comme je suis un empiriste, je me pose la question de « esthetique du galet » du designer en passant par l’architecture. C’est à dire d’une dimension XL à l’autre XXL…
    https://joyana.fr/batumi-aquarium-by-henning-larsen-architects/3956/#comments

    Répondre
  • Prof Z

    Cela pose plusieurs problèmes dont l’originalité, la nouveauté, l’attribution enfin le statut du designer et plus généralement celui de l’individuation .(L’individuation est le processus de « distinction d’un individu des autres de la même espèce ou du groupe, de la société dont il fait partie »

    Répondre
  • Ludwig

    N’oublions pas que Naoto est l’un des premiers à avoir lancé cette esthétique minimaliste bien avant que ça ne soit à la mode. Dans sa monographie il explique que la forme viendrait d’un galet qu’il aurait trouvé dans la nature, modélisé et agrandit 25 fois par homothétie.

    Répondre
  • Prof Z

    Comme dirait Patrick Jouin, “vous avez un peu l’esprit mal tourné parfois…)).”.
    Patrick Jouin, le designer humaniste c’est mon nouveau maître après Philippe Starck dont je m’éloigne de plus en plus.
    Il écrit le 19 mai 2010 à 15 h 28 min dans la Revue du design
    “Cher Monsieur Z
    Merci pour vos commentaires et aussi, pour vous éclairer sur le sujet de Bloom, sachez que j’ai dessiné cette lampe pour des raisons qui échappe à la logique (commerciale c’est sur, territoriale car cela ne m’intéresse pas du tout (vous avez un peu l’esprit mal tourné parfois…))….Je ne travaille pas avec une galerie car je suis contre.”….

    Comme écrit le peintre Jean Bazaine, « l’utilité » d’un maître consiste à éprouver notre propre force en le contestant ( Leger me disait » j’ai mis longtemps à me debarasser de Cezanne)…

    Je conteste donc Fukasawa comme Patrick Jouin pour faire sortir l’essence de ce design, la substance dirait Patrick Jouin
    Quelle est la différence entre maline et maligne?
    Pour un designer vert une idée maline est faite de vraie pierre et une idée maligne est faite d’un derivé du pétrole?….

    Répondre
  • Prof Z

    C’est pourquoi en tenant compte de cette derrière phrase ou derrière phase dans l’évolution du design on peut faire un autre choix un choi, byung hoon
    http://www.designboom.com/history/choi.html

    Répondre
  • Prof Z

    envies de nature au dernier salon du meuble de Milan,
    pas si sûr…. car au dela du journaliste « cable vivant » de l’information selon Peter Sloterdijk , il y a des professeurs, des journalistes, des contributeurs qui apportent de la matière…. à reflexion

    ://www.youtube.com/watch?v=wunjfHtogAo

    Répondre
  • Prof Z

    @Ludwig
    « N’oublions pas que Naoto est l’un des premiers à avoir lancé cette esthétique minimaliste « Esthétique minimaliste oui mais ici naturaliste et biomorphisme comme Lovegrove. C’est aussi une façon de qualifier Choi, Byung Hoon qui lui utilise de vraies pierres et non « un galet modélisé et agrandit 25 fois par homothétie. » pour le faire entrer dans la production semi industrielle de multiples… »Bien avant que ça ne soit à la mode. » peut poser question comme dirait mon doctorant en design favori Clement Gaut comme le mot recette employé par un designer lyonnais Pommeret … Mais j’ai aussi du mal à voir la difference entre mode et tendance , je suis qu’un enquêteur non statutaire, un contributeur pas un chercheur payé par une multinationale ou l’état …

    Répondre
  • Prof Z

    @Ludwig
    Ton commentaire est intéressant. Mais pour percer le secret des designers, je pars toujours de plusieurs interviews. Quand on l’écoute on voit qu’il fonctionne comme Starck par vision métaphore , dénonciation, annonciation mais aussi par observation et positionnement en affirmant le plus possible son territoire… En fait c’est un pseuso minimalisme ou un minimalisme plus, plus, +…qui peut naviguer dans le biomorphisme, dans l’humour (smile design),dans l’élégeance bourgeoise et même souvent dans le luxe et pas dans un design minimal, épuré de moine du design ….

    Répondre
  • Prof Z

    Je ne suis qu’un simple enquêteur qui cherche le Modus operandi pas un chercheur … Je ne demande donc qu’à être contesté

    Le Modus operandi (MO) est la manière de procéder. L’expression est une phrase latine, traduite approximativement par « mode opératoire », ou plus exactemant, operandi étant une forme verbale, par « manière d’opérer ». Le pluriel est modi operandi (« modes d’opération »). Cette expression peut être utilisée dans de nombreux contextes : organisationnels, professionnels, scientifiques…Dans un contexte policier, le modus operandi est le mode de fonctionnement typique d’un criminel et ses façons d’agir.
    Un modus operandi peut être utilisé pour conduire une enquête dans un groupe de criminels. Par exemple, un voleur peut habituellement entrer par une fenêtre à l’arrière d’un domicile, en la brisant avec une pierre. Si un criminel reconnu est supecté d’avoir commis un cambriolage, on peut alors comparer les modi operandi pour aider à l’identification du coupable.
    Le modus operandi d’un criminel peut aussi être utilisé dans le profilage criminel, pour aider à déterminer des indices concernant la psychologie du coupable.La méthode d’opération est souvent confondue avec la « signature » d’un criminel. Alors que la méthode d’opération peut changer avec le temps, sa signature restera habituellement la même.

    Répondre
  • Prof Z

    Je suis attaché à la notion de mérite…
    Ce projet mérite il d’être publié ?
    Le designer est il méritant?
    Que nous apporte t il?
    La notion de mérite par Yves Michaud

    Répondre
  • Prof Z

    Chaque jour je me dis comme Fabio novembre “Il design spiegato a mia madre”. Comment expliquer le design à ma mère, à ma femme, à ma fille… et pour cela il faut changer de format , de methode….
    Je n’ai pas la compétence de Jo Yana pour faire du web 2.0, du web 3.0 comme disait le Via (Valorisation de l’Innovation dans l’Ameublement) sans faire même faire du web 1.0
    J’ai essayé avec Yatzer mais cela a donné cela Ἑλληνικὴ γλῶττα/hê Hellênikề glỗtta)

    Répondre
  • Prof Z

    Comme j’ai établi un pont entre Starck et Fukasawza et que certaines de leurs creations ne sont pas aussi éloignées, je me suis rappelé pourquoi Starck avait rompu avec Alessi : à cause de l’édition de son presse citron doré fait sans mon accord…
    Alors je me demande si Fukasawa a donné son accord pour cette version limited edition argent, lui le « minimaliste »selon Ludwig? Comme disait Patrick Jouin, j’ai quelquefois l’esprit mal tourné…

    Répondre
  • Prof Z

    Et comme je suis fidèle à deco design et + ou – à Starck, il est facile de montrer l’incoherence, voir l’unconsistance du discours de Starck ou peut être simplement l’évolution de sa grille de valeurs en fonction des circonstances et donc son opportuniste et son suivisme de la mode et des tendances…ce dont il se defend. patrick Jouin va cette fois me dire que j’ai l’esprit bien tourné ou mal tourné?
    https://joyana.fr/tabouret-bubu-ii-par-philippe-starck-pour-xo/1805/

    Répondre
  • Ludwig

    Tu as raison, il ne s’agit pas de minimalisme à la manière de Donald Judd ou Martin Szekely, mais plutôt de simplicité, de modestie ( qui à mon sens devient de plus en plus rare dans le petit monde du design d’édition). On ne peut évoquer le travail de Fukasawa sans parler de la notion d’affordance à savoir la capacité d’un objet à communiquer sa fonction, notion qui guide l’ensemble de son travail. Alors que ses objets transmettent un message clair, ici le designer à volontairement dessiné un objet muet afin que l’utilisateur se l’approprie librement sans avoir à cloisonner l’objet dans une typologie stricte ( assise? table basse? ). Je pense que c’est ce rapport à l’utilisateur qui l’a intéressé plutôt que de reproduire la nature à la manière de Ross Lovegrove.

    Répondre
  • Prof Z

    @ Merci Ludwig
    tres éclairant… il y manque juste la lumière
    On peut y ajouter foot stool , repose pieds…

    Répondre
  • Prof Z

    Ross Lovegrove fait du Fukazawa au plafond ce qui permet l’affordance, à savoir la capacité d’un objet à communiquer sa fonction…
    http://www.stylepark.com/db-images/cms/artemide/img/p272770_488_336-1.jpg Lovegtrove

    Répondre
  • Prof Z

    Ross Lovegrove fait Fukasawa lumineux mais aussi du brancusien starckien lumineux …
    http://blog.regliss.com/wp-content/uploads/2009/09/designRossLovegroveLustre.jpg

    Répondre
  • Prof Z

    @ Ludwig
    J’échange avec Olivier.C, prof sur l’objet minimal dans l’esprit art and crate (art et caisse). Ton avis m’intéresse

    http://www.blog-espritdesign.com/deco/decoration-murale/twits-lock-rangement-modulaire-par-harry-thaler-4324

    Répondre
  • Ludwig

    Contrairement à Olivier C, je pense que l’efficacité à tout prix peut aussi être poétique, regarde Muji

    Répondre
  • Prof Z

    A la manière d’un enquêteur, je parle de Modus operandi , de manière de procéder, de manière d’opérer qui doit aboutir à la signature . Ceci pour sortir du jargon professionnel . On voit donc ainsi que la plupart des qualificatifs de la presse pour à coup de manchettes, de titrages distinguer Starck, Fukasawa et Lovegrove sont illusoires.
    On voit aussi l’impact de l’editeur et des tendanceurs qui peuvent transformer l’impact d’un produit et pervertir le message initial, le dessein du designer…
    Dans un article de son blog, le designer lyonnais Maëlig Pommeret exprime ce MO par le mot recette ce qui semble indigner Clément Gaut, doctorant en design du blog recherche et design. En mettant de côté l’humour de l’homonymie avec un critique gastronomique qui a combribué à stariser les chefs, je trouve au contraire que la production de Maëlig Pommeret a tout a fait sa place à côté de Fukasawa et de Lovegrove, les grands chefs du design…
    La notion de haute cuisine de design, pour les connaisseurs de design, ne pouvant s’appliquer au pied du fourneau ou de la lettre, qu’à Tokujin Yoshioka.( collection La Pane chair pour Moroso).

    http://www.designetrecherche.org/?p=542

    Répondre
  • Prof Z

    C’est peut être que Fukasawa (ex Ideo) est plus influencé par la souris de son outil de travail de base Apple que par l’age de pierre …des neo-néandertaliens soutenus par Li Ekelkoort à l’expo 21 2I
    http://www.sapoworld.net/wp-content/uploads/souris1.jpg

    Répondre
  • Prof Z

    Jocelyne Leboeuf, directrice des études à l’Ecole de Design de Nantes Atlantique cite le designer italien Ettore Sottsass (1917-2007) qui affirme que « la première femme de la Préhistoire qui fait un collier avec des coquillages fait du design »….
    Aujourd’hui quand je cherche un endroit pour m’asseoir dans la nature ou pour pique niquer ou pour poser mon sac, je cherche une pierre…
    Je ne pense pas à la notion d’affordance à savoir la capacité d’un objet à communiquer sa fonction, notion qui guiderait l’ensemble du travail de Fukasawa selon Ludwig…. mais avec beaucoup d’exceptions.
    A un ado qui me vantait un peu trop ses notes scolaires et qui me demandait de l’aider à cueillir des cerises …. je lui répondais: « Que crois tu que fait un singe? » C’est pourquoi je pense que l’analyse sur la différenciation de l’homme par l’outil tombe vite. De même on oublie les dessins de la préhistoire et le dessin mental que font certains designers actuels passant directement à la matière… La question reste pourquoi tant de stars designers aussi differents que Wanders , Fukasawa ,Lovegrove, Rashid, Jouin et Ives ont ils dessinés des cailloux… et pas Starck par exemple qui excellent dans le design de memoire, sur les valeurs de reassurances et sur les explications metaphoro philosopho prehistotico…

    Répondre
  • Prof Z

    Pour aller plus loin dans l’exloration de cette carrière de pierre qu’est le design Fabio Novembre dans son blog met côte à côte :
    Isamu Noguchi, freeform sofa, 1946 | Piero Lissoni, Bubble Rock, 2005 | Karim rashid, Hotdog sofa, 2010
    http://www.ionoi.it/index.php?pages=result

    Répondre
  • Prof Z

    Pour moi le design n’est pas une discipline mais une indiscipline…C’est pourquoi en design les expos du Moma sont supérieures à celles du Centre Pompidou pour apprehender le design dans sa globalité et non dans l’optique ou dans la focale d’un designer comme pourrait dire Quentin Bajac, le dreamland man. Pour bien appréhender les design, il faut donc non un mais plusieurs commissaires d’expo comme il faut plusieurs blogs dont celui de Jo Yana….
    PS: je ne lance de pierres à personne et surtout pas à Valerie Guillaume et à Patrick Jouin qui ont essayé de faire entrer le public dans une très petite partie de leur compétence professionnelle…….Mais en donnant juste une ou deux petites clefs sur un trousseau de 20 clefs, il n’ouvre aucune porte…

    Répondre
  • Prof Z

    Jean Baudrillard, Dans le système des objets, 1968, p48.
    « La forme circonscrit l’objet, une parcelle de nature y est incluse, telle que dans le corps humain : l’objet est fondamentalement anthropomorphique. L’homme est lié alors aux objets ambiants par la même intimité viscérale (toutes proportions gardées) qu’aux organes de son propre corps et la « propriété » de l’objet tend toujours virtuellement à la récupération de cette substance par annexion orale et assimilation ».

    Répondre

Something to Say?

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.