#MDW17 – MINILiving

MINI présentait sur le OFF du Salone Del Mobile 2017 une construction sur trois étages – que j’aime appeler cabane urbaine – et d’autres installations sur des thématiques différentes qui donnent un aperçu de l’habitat de demain à la manière MINILiving… Pourquoi ces installations ? Car MINI est plus qu’une simple voiture, c’est un éco-système urbain vivant à travers l’architecture, la mode, les voyages, le mobilier. De ce fait, la marque devient légitime sur ces questions sociétales…

– BREATHE –

Cet édifice nommé « Breathe » est sur trois étages – rdc : entrée et cuisine – premier : séjour, couchage et salle de bains – dernier étage : terrasse avec espace détente… Il a été imaginé par les architectes Ilias Papageorgiou et Oke Hauser. Ces visionnaires y présentent une projection architecturale holistique qui explique toutes les étapes de l’approvisionnement, de la construction et de l’utilisation du processus de MINILiving.

MINI transforme ce concept en quelque chose de tangible et gratifiant. Avec de belles installations, pour faire participer les visiteurs aux avantages environnementaux et sociaux d’un quartier durable de manière amusante et intéressante…

Une fois sorti de « Breathe » je découvre d’autres installations :

– LAILA GOHAR – FOOD INSTALLATION –

En utilisant la nourriture comme moyen artistique et un outil de communication, Laila explore la nature. De l’interaction humaine en créant des moments conviviaux et multi-sensoriels comestibles…

Elle me propose ici de titiller mes papilles gustatives, en mangeant des aliments dont la concentration en eau s’accroit en pourcentages…

– ZAVEN – DESIGN STUDIO –

Les designers proposent une installation de réflexions et de sculptures aérées qui fleurissent à partir d’un miroir d’eau. Une invitation à prendre conscience que les actions réalisées en collaboration avec d’autres, peuvent avoir un impact positif sur la communauté.

Les visiteurs sont invités à interagir avec l’espace faire parti d’un orchestre jouant une symphonie collective pour une vie plus brillante…

– ASSEMBLE –

Ces céramistes venus de Brooklyn ont exporté une version temporaire de leur projet “A Factory as it Might Be”. Un esprit d’exploration et de collaboration de matériaux. Leur machine à couler leur permet de produire rapidement des objets pour une interaction avec les visiteurs…

Des pièces de fonte peuvent être faites pour obtenir une variété de formes et des expérimentations créatives au-delà de leur produit principal. Les visiteurs sont invités à la création, la coupe, la cuisson de leur assiette qu’ils pourront emporter. Pas mal la mienne non ?

.

En savoir + sur MINI

Something to Say?

Your email address will not be published.