Une Maison Passive en Islande

En cette journée de la Terre, il est important de montrer certaines initiatives qui méritent un coup d’œil. La maison passive fait partie de ces initiatives et c’est d’ailleurs de plus en plus à la mode. Un petit exemple en Islande

Une Maison Passive en Islande

Loin du volcan Eyjafjöll, dans le nord de l’Islande, on peut trouver un exemple de maison passive ultra design. La Maison Hof adopte tous les critères de la maison écologique et se fond parfaitement dans le décor et dans le paysage verdoyant de ce pays. Imaginez le décor, une maison au milieu de nulle part dans une espèce de no man’s land, loin du brouhaha de la ville et du stress quotidien. Une maison également située en plein milieu des fjords islandais, ne serait-ce pas un petit bout de paradis ???

Une Maison Passive en Islande

Une Maison Passive en Islande

Et c’est le cabinet Studio Granada Architects qui s’est chargé du projet. L’objectif pour les concepteurs était de construire une maison totalement écologique et respectant l’environnement à 100%. Les architectes et designers ont ainsi pensé à récupérer le plus de matériaux possible sur le site et de les intégrer dans la nouvelle résidence. Les poteaux électriques ont été remplacés par des écrans solaires pour faire un maximum d’économies d’énergie. L’herbe sur le toit de la maison a également été entièrement recyclée et provient du site de construction.

Une Maison Passive en Islande

Une Maison Passive en Islande

Conçue pour les conditions météorologiques extrêmes du fjord Skagafjörour, la maison Hof s’appuie donc sur modèle entièrement écologique avec l’utilisation des énergies solaires ou encore le chauffage géothermique.

Une Maison Passive en Islande

Les murs de cèdre de cette maison ont été conçus pour faire face à des conditions extrêmes et pour traverser le temps sans aucun dommage et les architectes ont choisi d’adopter une forme hexagonale pour la structure.

Une Maison Passive en Islande

La chaleur du chauffage géothermique provient elle directement des entraves de la terre, réchauffant ainsi les carrelages et fournissant de la chaleur et de l’électricité partout dans la maison. les ressources d’énergies supplémentaires sont générés par l’énergie hydro-électrique. Les fenêtres ont été orientées non seulement pour capter la lumière du soleil partout dans la maison, mais également pour bénéficier d’un cadre et d’un paysage absolument magnifique avec une vue imprenable sur les îles de Drangey et les collines de Þórðarhöfðje (n’essayez même pas…).

http://studiogranda.is/

http://studiogranda.is/

————

Luc Maudet

Comments

0

  • Mathieu Landier

    Tu crois qu’on peut chasser la bas Jo ? 🙂

    Répondre
  • Prof Z

    … il y a les plus belles femmes du monde…et volcaniques avec cela

    Répondre
  • DYNAMIC HOME CINEMA

    J’adore l’idée d’avoir une belle pelouse sur mes toits… ce serait top pour mon entrainement de golf et mes économies d’énergie 🙂

    Répondre
  • Prof Z

    @DYNAMIC HOME CINEMA
    Là tu es dans la dictature de l’image immediate et superficielle des écrans qui nous pilotent aujourd’hui car ce ne sont pas les mêmes herbes que celles des golf qui font les tôits verts….et comment tu fais pour les trous… La deep attention, l’attention profonde est nécessaire en design, en archi et…. en golf mais si tu creuses un peu tu vas sans doute trouver une idée, un concept et peut être un marché… de niche

    Répondre
  • EK-TOMB

    Bonjour, c’est super beau et en plus réussir un tel pari d’une maison passive dans un endroits avec de tel contrainte climatique, on a l’air ridicule a coté …

    Répondre
  • Karen

    En plus c’est superbe et bien intégré à l’environnement je trouve !

    Répondre
  • Marie laure

    tout simplement superbe!!! un rêve, mon rêve!

    Répondre
  • Prof Z

    les archideco vous pensez quoi de l’opus incertum noir au sol ?

    Répondre
  • fred

    Bonjour,
    Eh bien il se trouve que les toitures plantées ( à ne pas confondre avec végétalisées ) sont une grande tradition en Islande … Mais ça fait toujours son effet ! (il suffit de taper « maison islande » dans google image pour s’en rendre compte)
    Il faut aussi savoir que la majorité de l’islande bénéficie de la géothermie, en effet ils ont pour la plupart l’eau chaude courante.
    Ce qui n’empêche pas que le projet soit réussi.

    Répondre
  • Prof Z

    Les maisons a toiture engazonnée ( ce qui n’est pas une toiture plantées comme le serait une terrasse)sont traditionnelles au sud de l’islande… Or cette maison passive est au nord mais DYNAMIC HOME CINEMA pourra faire son putting , l’été, la pente du tôit est douce mais la config n’est pas ideale
    http://archi.climatic.free.fr/0814.html

    Répondre
  • Prof Z

    Le monde change
    Pendant que certains sont invités à Saint tropez, à Milan à Reims d’autres le sont en Corrèze… il ya un rapport avec le sujet
    http://www.blog-espritdesign.com/actus/blog/le-blog-esprit-design-part-visiter-la-correze-3697

    Répondre
  • Chapa

    L’opus au sol, je ne l’avais même pas réalisé au début que c’est rare et qu’on en voit jamais tellement je trouve que c’est bien intégré et naturel dans cette maison.

    Répondre
  • Prof Z

    c’est rare en interieur, plus frequent en terrasse 70 80

    Répondre
  • Chapa

    C’est clair que ça a un côté retro ce genre de sols. Ca fait plaisir de voir des intérieurs contemporains différents. Tout devient tellement normé…
    Je viens de relire ma phrase au dessus, c’est tout sauf du français !!! lol
    Amusant de voir aussi que l’opus incertum est une technique relativement bas de gamme historiquement, latine, et qu’on doit des créations qu’y s’en inspire à un designer coréen (Opus incertum de Casamania) et à des nordiques.

    Répondre
  • candyves

    Les maisons islandaises avec toit végétalisé n’existent quasiment plus, j’ai fait le tour de l’ile en bus il y a 10 ans sans en voir une. Le climat au sud de l’ile n’est pas très froid grace au Golfstream.

    Répondre

Something to Say?

Your email address will not be published.